Date: 15 Jan 2010

Reversal of vitamin K antagonists prior to urgent surgery

Abstract

Purpose

The purpose of this article is to review the effective options for the reversal of vitamin K antagonists (warfarin and it coumarin analogues) and to help identify the option best suited for the patient requiring urgent surgery.

Principal findings

Vitamin K antagonists, the mainstay in long-term anticoagulation therapy, can be reversed with the administration of vitamin K, frozen plasma (FP), recombinant factor VIIa (rFVIIa), or the recently approved four-factor prothrombin complex concentrate (PCC), Octaplex®. While there is little evidence to suggest a superiority of PCC over FP, the availability of PCC in Canada is an important therapeutic addition requiring a thorough understanding of its pharmacology and risk benefit profile for the reversal of vitamin K antagonists. The use of PCC in the management of microvascular bleeding should be limited to very specific indications and should not be indicated in the routine management of massive blood loss.

Conclusions

In order to limit the blood loss associated with surgery and the management of uncontrolled bleeding, PCC is an important addition to our therapeutic armamentarium in the reversal of vitamin K antagonists.

Résumé

Objectif

L’objectif de cet article est de passer en revue les méthodes efficaces pour neutraliser l’effet des antagonistes de la vitamine K (analogues de la warfarine et de la coumarine) et d’aider à déterminer la meilleure option pour un patient nécessitant une chirurgie urgente.

Constatations principales

L’effet des antagonistes de la vitamine K, l’élément principal de la thérapie d’anticoagulation à long terme, peut être neutralisé par l’administration de vitamine K (po, iv), de plasma congelé (PC), de facteur recombinant VIIa (rFVIIa), ou de concentré de complexe prothrombique (CCP) à quatre facteurs, l’Octaplex®, qui a été autorisé récemment. Bien que nous n’ayons que peu de données suggérant la supériorité du CCP sur le PC, la disponibilité du CCP au Canada constitue un ajout thérapeutique majeur qui nécessite une compréhension minutieuse de sa pharmacologie et de son profil risque-bénéfice dans la neutralisation de l’effet des antagonistes de la vitamine K. L’utilisation du CCP pour la prise en charge des saignements microvasculaires devrait se limiter à des indications très spécifiques et ne devrait pas être indiquée pour la prise en charge de routine des pertes sanguines massives.

Conclusion

Le CCP est un ajout important à notre arsenal thérapeutique pour la neutralisation de l’effet des antagonistes de la vitamine K. Il permet de limiter les pertes sanguines associées à la chirurgie et de prendre en charge des saignements incontrôlés.

This article will be accompanied by an editorial. Please see Can J Anesth 2010; 57(5).
Dedicated to Dr. Kenneth Alan McCluskey, July 18, 1923-Oct 12, 2009.