Date: 11 Feb 2009

Effect of epidural analgesia in patients with traumatic rib fractures: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials

Abstract

Purpose

A consensus group recently proposed epidural analgesia as the optimal analgesic modality for patients with multiple traumatic rib fractures. However, its beneficial effects are not consistently recognized in the literature. We performed a systematic review and a meta-analysis of randomized controlled trials (RCT) of epidural analgesia in adult patients with traumatic rib fractures.

Methods

A systematic search strategy was applied to MEDLINE, EMBASE, the Cochrane Library and to the annual meeting of relevant societies (up to July 2008). All randomized controlled trials comparing epidural analgesia with other analgesic modalities in adult patients with traumatic rib fractures were included. Primary outcomes were mortality, ICU length of stay (LOS), hospital LOS and duration of mechanical ventilation.

Results

Eight studies (232 patients) met eligibility criteria. Epidural analgesia did not significantly affect mortality (odds ratio [OR] 1.6, 95% CI, 0.3, 9.3, 3 studies, n = 89), ICU LOS (weighted mean difference [WMD] −3.7 days, 95% CI, −11.4, 4.0, 4 studies, n = 135), hospital LOS (WMD −6.7, 95% CI, −19.8, 6.4, 4 studies, n = 140) or duration of mechanical ventilation (WMD −7.5, 95% CI, −16.3, 1.2, 3 studies, n = 101). Duration of mechanical ventilation was decreased when only studies using thoracic epidural analgesia with local anesthetics were evaluated (WMD −4.2, 95% CI, −5.5, −2.9, 2 studies, n = 73). However, hypotension was significantly associated with the use of thoracic epidural analgesia with local anesthetics (OR 13.76, 95% CI, 2.89, 65.51, 3 studies, n = 99).

Conclusions

No significant benefit of epidural analgesia on mortality, ICU and hospital LOS was observed compared to other analgesic modalities in adult patients with traumatic rib fractures. However, there may be a benefit on the duration of mechanical ventilation with the use of thoracic epidural analgesia with local anesthetics. Further research is required to evaluate the benefits and harms of epidural analgesia in this population before being considered as a standard of care therapy.

Résumé

Objectif

Un groupe de consensus a récemment proposé l’analgésie péridurale en tant que modalité analgésique optimale pour les patients présentant des fractures de côtes multiples. Toutefois, les effets bénéfiques de l’analgésie péridurale ne sont pas clairement reconnus dans la littérature. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’efficacité de l’analgésie péridurale dans cette population par une revue systématique et une méta-analyse des essais randomisés contrôlés portant sur l’analgésie péridurale chez les patients adultes présentant des fractures traumatiques de côtes.

Méthode

Une recherche systématique a été effectuée dans les bases de données MEDLINE, EMBASE, the Cochrane Library et dans les résumés de congrès médicaux pertinents (jusqu’à juillet 2008). Tous les essais cliniques randomisés comparant l’analgésie péridurale à une autre modalité analgésique chez les adultes avec fractures de côtes multiples ont été inclus. Les critères d’évaluation principaux étaient la mortalité, la durée de séjour à l’hôpital et à l’unité de soins intensifs (USI) ainsi que la durée de ventilation mécanique.

Résultats

Huit études (n = 232) ont été retenues et analysées. L’analgésie péridurale n’était pas associée à une diminution significative de la mortalité (rapport de cotes [RC] 1,6, IC95 % (0,3, 9,3) 3 études, n = 89), ni à une diminution de la durée de séjour à l’USI (différence pondérée des moyennes [DPM] −3,7 jours, IC95 % (−11,4, 4,0), 4 études, n = 135) ou à l’hôpital (DPM −6,7 jours, IC95 % (−19,8, 6,4), 4 études, n = 140), ni à une diminution de la durée de ventilation mécanique (DPM −7,5 jours, IC95 % (−16,3, 1,2), 3 études, n = 101). Par contre, la durée de ventilation mécanique était significativement diminuée lorsque seules les études utilisant des péridurales thoraciques avec anesthésiques locaux étaient analysées (DPM −4,2 jours, IC95 % (−5,5, −2,9), 3 études, n = 73). L’analgésie péridurale thoracique avec anesthésiques locaux était aussi associée à une plus grande incidence d’hypotension artérielle (RC 13,76, IC95 % (2,89, 65,51), 3 études, n = 99).

Conclusion

Chez les adultes avec fractures de côtes multiples, aucun bienfait significatif de l’analgésie péridurale sur la mortalité, la durée de séjour à l’hôpital et à l’USI n’a été observé. Néanmoins, l’utilisation de la péridurale thoracique avec anesthésiques locaux pourrait peut-être diminuer la durée de ventilation mécanique. Des données supplémentaires sont nécessaires afin d’évaluer les bienfaits et effets délétères de l’analgésie péridurale dans cette population avant de favoriser son utilisation étendue comme standard de soins.

Abstract presentation: Presented in part at the Residents’ Competition at the 62nd Annual Meeting of the Canadian Anesthesiologists’ Society, Calgary, Alberta, Canada, June 22–26, 2007.