Date: 12 Feb 2009

Topical application of antifibrinolytic drugs for on-pump cardiac surgery: a systematic review and meta-analysis

Abstract

Purpose

This systematic review aimed to evaluate the efficacy and safety of topical application of antifibrinolytic drugs to reduce postoperative bleeding and transfusion requirements in patients undergoing on-pump cardiac surgery.

Methods

We searched The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE and SCI-EXPANDED for all randomized controlled trials on the topic. Trial inclusion, quality assessment, and data extraction were performed independently by two authors. Standard meta-analytic techniques were applied.

Results

Eight trials (n = 622 patients) met our inclusion criteria. The medication/placebo was applied into the pericardial cavity and/or mediastinum at the end of cardiac surgery. Seven trials compared antifibrinolytic agents (aprotinin or tranexamic acid) versus placebo. They showed that, on average, topical use of antifibrinolytic agents reduced the amount of 24-h postoperative chest tube (blood) loss by 220 ml (95% confidence interval: −318 to −126, P < 0.00001, I 2 = 93%) and resulted in a saving of 1 unit of allogeneic red blood cells per patient (95% confidence interval: −1.54 to −0.53, P < 0.0001, I 2 = 55%). The incidence of blood transfusion was not significantly changed following topical application of the medications. One study comparing topical versus intravenous administration of aprotinin found comparable results between the two methods of administration for the above-mentioned outcomes. No adverse effects were reported following topical use of the medications.

Conclusion

This review suggests that topical application of antifibrinolytics can reduce postoperative bleeding and transfusion requirements in patients undergoing on-pump cardiac surgery. These promising findings need to be confirmed by more trials with large sample size using patient-related outcomes and more assessments regarding the systemic absorption of the medications.

Résumé

Objectif

Le but de cette étude méthodique était d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de l’application topique d’agents anti-fibrinolytiques afin de réduire les saignements et les besoins transfusionnels postopératoires chez les patients subissant une chirurgie cardiaque avec circulation extra-corporelle.

Méthode

Nous avons fouillé les bases de données suivantes afin d’extraire toutes les études randomisées contrôlées traitant de cette question : The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE et SCI-EXPANDED. L’inclusion des études, l’évaluation de la qualité et l’extraction des données ont été réalisées de façon indépendante par deux auteurs. Des techniques de méta-analyse standard ont été utilisées.

Résultats

Huit études (n = 622 patients) ont satisfait à nos critères d’inclusion. Le médicament/placebo a été appliqué dans la cavité péricardique et/ou dans le médiastin à la fin de la chirurgie cardiaque. Sept études ont comparé des agents anti-fibrinolytiques (aprotinine ou acide tranexamique) à un placebo. Ces études ont montré que, en moyenne, l’application topique d’agents anti-fibrinolytiques a réduit les pertes sanguines des drains thoraciques durant les premières 24 h postopératoires de 220 ml (intervalle de confiance 95% : –318 à –126, P < 0,00001, I2 = 93 %) et a permis de sauver un culot globulaire allogénique par patient (intervalle de confiance 95% : –1,54 à –0,53, P < 0,0001, I2 = 55 %). L’incidence de transfusion n’a pas subi de modification significative à la suite de l’application topique des médicaments. Une étude comparant l’application topique à l’administration intraveineuse d’aprotinine a donné des résultats comparables entre les deux méthodes d’administration pour les devenirs mentionnés ci-dessus. Aucun effet secondaire n’a été rapporté en relation avec l’application topique des médicaments.

Conclusion

Notre étude suggère que l’application topique d’agents anti-fibrinolytiques peut réduire les saignements et les besoins transfusionnels postopératoires chez les patients subissant une chirurgie cardiaque avec circulation extra-corporelle. Ces résultats prometteurs devraient cependant être confirmés par d’autres études présentant une taille d’échantillon plus importante examinant les devenirs associés aux patients et comprenant d’autres évaluations concernant l’absorption systémique des médicaments.