Les cahiers de l'année gérontologique

, Volume 4, Issue 1, pp 21–28

Facteurs de risque de déficit cognitif dans une population de patients âgés sénégalais du Centre médicosocial de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal, Dakar-Sénégal

Authors

    • Centre hospitalo-universitaire de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal
  • K. Touré
    • Service de médecine préventive et de santé publique, faculté de médecineuniversité Cheikh-Anta-Diop (Ucad)
    • Service de neurologiecentre hospitalier national universitaire de Fann
  • H. M. Thiam
    • Service de psychiatriecentre hospitalier universitaire de Fann
  • T. Diop Moreira
    • Service de médecine internehôpital Aristide-Le-Dantec
  • M. M. Ndiaye
    • Service de médecine préventive et de santé publique, faculté de médecineuniversité Cheikh-Anta-Diop (Ucad)
    • Service de neurologiecentre hospitalier national universitaire de Fann
Article Original / Original Article

DOI: 10.1007/s12612-012-0254-1

Cite this article as:
Coumé, M., Touré, K., Thiam, H.M. et al. cah. année gerontol. (2012) 4: 21. doi:10.1007/s12612-012-0254-1
  • 46 Views

Résumé

Objectif

L’objectif de cette étude était d’identifier les facteurs de risque de déficit cognitif dans une population de patients âgés sénégalais du Centre médicosocial (CMS) de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres), à Dakar au Sénégal.

Méthodologie

Une étude transversale a été menée auprès de 872 patients âgés de 55 ans et plus venant consulter au CMS de l’Ipres, Dakar-Sénégal. Des données sur les caractéristiques sociodémographiques, les habitudes de vie, le réseau social et les antécédents médicofamiliaux ont été collectées à l’aide d’un questionnaire structuré complété par un examen clinique et neuropsychologique. Le déficit cognitif a été défini par un score inférieur ou égal à 28/39 obtenu avec le test du Sénégal.

Résultats

Les patients avaient un âge moyen de 67,2 ans (± 7,5), étaient de sexe masculin (63 %), mariés (79 %), et la moitié savait lire et écrire. Le réseau social était important. Quatre-vingt-quatorze personnes (10,8 %; intervalle de confiance [IC] 95 %: [8,7–12,9]) présentaient un déficit cognitif. L’âge, le faible réseau social, la cardiopathie, l’accident vasculaire cérébral (AVC), l’épilepsie, la chute/traumatisme crânien et l’histoire familiale de démence étaient indépendamment associés au déficit cognitif. L’antécédent d’affection rhumatismale avait un effet protecteur.

Les facteurs de risque identifiés sont similaires à ceux observés dans les pays développés. Il est nécessaire de les prendre en compte pour une prévention primaire du déficit cognitif.

Mots clés

Déficit cognitifFacteurs de risquePatients âgésSénégal

Risk factors for cognitive impairment in Senegalese elderly patients of the Social and Health Center of Senegalese National Retirement Institution, Dakar-Senegal

Abstract

Objective

The objective of this study was to identify the risk factors of cognitive impairment in Senegalese elderly patients of the Social and Health Center of Senegalese National Retirement Institution, Dakar-Senegal.

Methods

A cross-sectional study was conducted in 872 Senegalese elderly patients aged 55 years and over at the Social and Health Center of Senegalese National Retirement Institution, Dakar-Senegal. Data on sociodemographic characteristics, lifestyles, social network, past medical and familial history were collected with a structured questionnaire completed with a clinical exam and neuropsychological testing. Cognitive impairment was defined as a score of 28/39 or less with the test of Senegal.

Results

The patients had a mean age of 67.2 years (± 7.5), 63% were men, 79% were married and 49,3% were educated. The social network was important. Smoking and alcohol consumption were rare. Hypertension, arthritis, gastrointestinal diseases, respiratory diseases, and genito-urinary diseases were the main health conditions reported. Ninetyfour subjects (10.8%; CI 95%: [8.7–12.9]) had cognitive impairment. Age, low social network, heart disease, stroke, epilepsy, head trauma, and family history of dementia were associated with cognitive impairment, while medical history of arthritis was protective.

Risk factors associated with cognitive impairment in the Social and Health Center of Senegalese National Retirement Institution, Dakar-Senegal, are similar to what is reported in Western countries. It is important to take them into consideration for primary prevention of cognitive impairment.

Keywords

Cognitive impairmentRisk factorsElderly patientsSenegal
Download to read the full article text

Copyright information

© Springer-Verlag France 2012