Journal Africain du Cancer / African Journal of Cancer

, Volume 3, Issue 4, pp 245–250

Récepteurs hormonaux et statut HER2 dans les carcinomes de la glande mammaire

Authors

    • Laboratoire d’anatomopathologieinstitut Pasteur du Maroc Casablanca
    • Laboratoire de recherche des lipoprotéines et d’athérosclérosefaculté des sciences Ben-M’sik
  • S. Hayah
    • Laboratoire de recherche des lipoprotéines et d’athérosclérosefaculté des sciences Ben-M’sik
  • M. Hassar
    • Laboratoire d’anatomopathologieinstitut Pasteur du Maroc Casablanca
  • R. Saile
    • Laboratoire de recherche des lipoprotéines et d’athérosclérosefaculté des sciences Ben-M’sik
  • H. Benomar
    • Laboratoire d’anatomopathologieinstitut Pasteur du Maroc Casablanca
Article Original / Original Article

DOI: 10.1007/s12558-011-0193-6

Cite this article as:
El Gnaoui, N., Hayah, S., Hassar, M. et al. J Afr Cancer (2011) 3: 245. doi:10.1007/s12558-011-0193-6
  • 73 Views

Résumé

Introduction

Le cancer du sein est un problème majeur de santé publique à la fois dans les pays en développement, où il représente le premier cancer féminin, et dans les pays développés, où son incidence ne cesse d’augmenter. Le marquage des récepteurs hormonaux (RH) par immunohistochimie (IHC) permet d’identifier les tumeurs hormonosensibles. La connaissance du statut HER2 est indispensable pour la sélection des patientes atteintes d’un cancer du sein en vue d’un traitement par l’Herceptin® (trastuzumab).

Objectif

L’objectif de notre travail est de procéder à une évaluation de l’expression des RH (estrogène, progestérone) ainsi que le statut HER2, sur une série de carcinomes mammaires, recrutés au sein du laboratoire d’anatomie pathologique de l’institut Pasteur du Maroc, afin de sélectionner les patientes pouvant bénéficier d’un traitement ciblé.

Patientes et méthode

Quarante et une patientes porteuses d’un carcinome mammaire ont fait l’objet de cette étude. Toutes les patientes ont été recrutées au laboratoire d’anatomopathologie de l’institut Pasteur du Maroc. Pour l’immunomarquage des RH, nous avons utilisé comme anticorps primaires: un anticorps antirécepteur aux estrogènes et un anticorps antirécepteur aux progestérones. Pour la mise en évidence de la surexpression de la protéine HER2, nous avons utilisé l’Herceptest® (DAKO).

Résultats

58,6 % des cancers du sein sur lesquels nous avons réalisé le marquage immunohistochimique présentent des récepteurs d’estrogène positifs et 65,8 % pour les récepteurs de progestérone. Pour l’évaluation du statut HER2 par Herceptest®, 17 % des cas ont montré une surexpression forte de l’HER2 (score 3+), 29 % ont un score 2+ et 54 % sont considérés négatifs (scores 0+ et 1+).

Conclusion

L’analyse des récepteurs estrogéniques et progestatifs par IHC est cruciale pour la prise en charge thérapeutique. Les patientes avec une tumeur surexprimant fortement HER2 (score 3+) tirent le meilleur bénéfice clinique du traitement par trastuzumab.

Mots clés

Carcinome mammaireRécepteurs hormonauxImmunohistochimieHER2Herceptest®

The hormonal receptors and HER2 status in the carcinomas of the mammary gland

Abstract

Introduction

Breast cancer is a major public health problem in the developing countries, where it is the most common cancer among women, and in the developed countries, where its incidence continues to increase. The labelling of the hormonal receptors by immunochemical methods allows the identification of hormonosensible tumours. The knowledge of HER2 status is essential for the selection of the patients with breast cancer for treatment with Herceptin® (trastuzumab).

Purpose

The purpose of this study is to evaluate the expression of the hormonal receptors (oestrogen, progesterone) as well as HER2 status in a series of breast cancer patients admitted in the laboratory of pathologic anatomy of Pasteur institute in Morocco to select the patients who may benefit from the treatment.

Patients and methods

Forty-one patients with breast cancer have been included in this study. All the patients have been admitted at the laboratory of pathologic anatomy of Pasteur institute in Morocco. For the immunolabelling of the hormonal receptors, we used primary antibodies: antireceptor antibody to oestrogens and antireceptor antibodies to the progesterone. In order to emphasize the overexpression of HER2 protein, we used the Herceptest® (DAKO).

Results

58.6% of the breast cancers in which we performed immunohistochemical analysis were positive for oestrogen receptors, and 65.8% were positive for progesterone receptors. For the evaluation of HER2 status by Herceptest®, 17% showed strong overexpression of HER2 (score 3+), 26% had a score of 2+ and 54% were considered negative (score 0+ and 1+).

Conclusion

The analysis of the oestrogen and progesterone receptors by immunohistochemistry is crucial for therapeutic management. Patients with tumours overerxpressing HER2 strongly (score 3+) benefit from treatment with trastuzumab.

Keywords

Breast cancerHormonal receptorsImmunohistochemistryHER2Herceptest®
Download to read the full article text

Copyright information

© Springer Verlag France 2011