Date: 20 May 2007

Comment, en Afrique, gérer les comorbidités en hépatologie?

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Résumé

La prévalence de l’hépatite B et de l’hépatite C en Afrique est élevée avec d’importantes différences selon les pays, en lien avec des modes de transmission différents. Il existe aussi des différences importantes selon les pays concernant la prévalence de l’excès pondéral et l’obésité mais, globalement leur prévalence est élevée et en augmentation. Ces comorbidités peuvent en elles-mêmes être responsables d’une maladie héptique sévère; mais aussi accroître la sévérité d’une hépatite virale chronique ainsi que diminuer la réponse au traitement antiviral. Ces données épidémiologiques et physiopathologiques expliquent une fréquente association de ces comorbidités. Quand un traitement est envisagé pour une hépatite B ou C, il est important de prendre en compte ces éventuelles comorbidités.

Abstract

The prevalence of hepatitis B and C is high in Africa, with major differences between countries based on varying transmission routes. Some striking differences have been observed in overweight and obese patients, but, in general, prevalence is high and on the rise. In some countries, alcohol consumption is high. These comorbidities alone could lead to severe liver disease, potentiate the severity of viral induced liver disease and decrease the response to antiviral treatment. Epidemiologic and pathophysiological data have demonstrated a frequent association between these comorbidities. When addressing the treatment of hepatitis B and C, it is important to take into account their possible association with alcohol abuse, overweight and obesity.