PSN

, Volume 7, Issue 3, pp 145–151

La dépression et le traitement antidépresseur: de la neurotoxicité à la neurogenèse

Neurosciences/Neurosciences

DOI: 10.1007/s11836-009-0099-x

Cite this article as:
Radtchenko, A., Granger, B. & Debray, Q. Psychiatr Sci Hum Neurosci (2009) 7: 145. doi:10.1007/s11836-009-0099-x
  • 82 Downloads

Résumé

Le trouble dépressif majeur s’accompagne des changements structurels et neurochimiques au sein du système limbique y compris l’hippocampe, structure impliquée dans des fonctions cognitives et émotionnelles. L’atrophie hippocampique constatée chez des patients dépressifs récurrents s’accompagne de changements anatomiques avec atrophie dendritique, diminution de la neurogenèse et réduction du volume de l’hippocampe objectivable à l’IRM morphologique. Induite par la dépression, la perturbation de la neuroplasticité de l’amygdale et du cortex, mais surtout de l’hippocampe, serait responsable de troubles cognitifs, de la mémoire épisodique verbale (MEV) ainsi que de troubles émotionnels. Le stress chronique et la dépression induisent une atrophie avec perte cellulaire et une diminution de la synthèse des facteurs neurotrophiques au sein de l’hippocampe, qui sont réversibles avec un traitement antidépresseur. Celui-ci a comme propriété de bloquer les effets du stress sur l’hippocampe en stimulant la neurogenèse hippocampique et des phénomènes de neuroplasticité. La neurogenèse et la neuroplasticité seraient à l’origine de l’effet des antidépresseurs dans des modèles animaux de dépression.

Mots clés

Dépression Traitement antidépresseur Neurotoxicité Neurogenèse 

Depression and antidepressant treatment: from neurotoxicity to neurogenesis

Abstract

Major depressive disorder is characterized by structural and neurochemical changes in limbic structures, including the hippocampus that regulates mood and cognitive functions. Hippocampal atrophy is observed in patients with depression: structural changes in the hippocampus associated with depression include dendritic atrophy, decreased adult neurogenesis and reduced volume. Impairment of neuroplasticity in the hippocampus, amygdala and cortex is hypothesized to be the mechanism by which cognitive function, episodic verbal memory and emotions are altered in depression. Chronic stress exposure and depression leads to hippocampal atrophy and cell loss as well as to decreased expression of neurotrophic growth factors. All types of antidepressant drugs reverse or block the effects of stress. Chronic antidepressant administration upregulates neurogenesis and neuroplasticity in the adult hippocampus and these cellular responses are required for the effects of antidepressants in animal models of depression.

Keywords

Depression Antidepressant treatment Neurotoxicity Neurogenesis 

Copyright information

© Springer Verlag France 2009

Authors and Affiliations

  1. 1.Service de psychiatrie adulte, hôpital Corentin-CeltonIssy-les-MoulineauxFrance
  2. 2.Service de psychiatrie adulte, hôpital TarnierParisFrance

Personalised recommendations