, Volume 40, Issue 1, pp 13-18
Date: 27 Feb 2012

Spectrométrie de masse MALDI-TOF. Intérêt dans un laboratoire hospitalier de bactériologie

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Résumé

La spectrométrie de masse MALDI-TOF (Matrix-Assisted Laser Desorption Ionization Time-Of-Flight) se positionne comme l’outil essentiel d’un futur proche pour l’identification bactérienne. Il était donc indispensable d’évaluer ses performances réelles en routine dans un laboratoire de bactériologie.

Une étude prospective a été menée d’avril à mai 2009 au laboratoire de bactériologie du CHU Pellegrin à Bordeaux. Les bactéries isolées de prélèvements cliniques étaient identifiées par les méthodes phénotypiques conventionnelles: automate Phoenix® (Becton Dickinson) ou galeries API® (bioMérieux) et en parallèle par spectrométrie de masse MALDI-TOF à l’aide de l’Ultraflex® III TOF/TOF associé à la base de données Biotyper® 2.0 (Bruker Daltonics). En cas de discordance entre les identifications du genre bactérien, un séquençage du gène codant pour l’ARNr 16S et/ou du gène rpoB était réalisé.

Sur un total de 1 013 bactéries, 837 (82,6 %) ont été correctement identifiées au niveau de l’espèce sans extraction préalable et 986 (97,3 %) après extraction par spectrométrie de masse MALDI-TOF, contre 945 (93,2 %) par les méthodes phénotypiques. Au final, l’étape d’extraction a été nécessaire dans 15 % des cas. Ces résultats étaient encore meilleurs en considérant l’identification au niveau du genre, atteignant presque 99 % d’identifications correctes avec la spectrométrie de masse MALDI-TOF et 98 % avec les méthodes phénotypiques. Les performances de la spectrométrie de masse MALDI-TOF sont excellentes et en font un outil très attractif et précieux vu son efficacité et sa rapidité à identifier les bactéries.

Abstract

Context

Matrix-assisted laser desorption ionization time-of-flight (MALDI-TOF) is positioned at the forefront of bacterial identification in the future. Its performance needed to be evaluated in a routine bacteriology laboratory to determine its true benefits.

Material and methods

A prospective study was carried out in the bacteriology laboratory of the Pellegrin University Hospital in Bordeaux, France, from April to May 2009. Bacterial isolates from clinical samples were identified by conventional phenotypic bacteriological methods (Phoenix Becton Dickinson or Api strips bioMérieux) and in parallel with a mass spectrometer (Ultraflex III TOF/TOF and the Biotyper database from Bruker Daltonics). In case of discrepancy between these results at the genus level, a 16S rRNA and / or rpoB gene sequencing was performed.

Results

Of the 1013 bacteria tested, 837 (82.6%) were correctly identified at the species level by MALDI-TOF mass spectrometry without extraction and 986 (97.3%) were correctly identified at the species level by MALDI-TOF mass spectrometry, versus 945 (93.2%) by phenotypic methods. In fact, the extraction step was necessary for only 15% of the isolates. These results were even better when considering the genus, reaching almost 99% with MALDI-TOF mass spectrometry and 98% with phenotypic methods.

Conclusion

The performance of MALDI-TOF mass spectrometry is very attractive considering its efficiency and rapidity, and the technique constitutes a precious tool for bacteriological identification in a routine laboratory.

L’étude présentée a fait l’objet d’une publication dans Clinical Microbiology and Infection [1].