Côlon & Rectum

, Volume 3, Issue 4, pp 230–238

Cancer colorectal métastatique et thérapies ciblées

Dossier Thématique / Thematic File

DOI: 10.1007/s11725-009-0185-1

Cite this article as:
Di Fiore, F., Oden-Gangloff, A. & Michel, P. Colon Rectum (2009) 3: 230. doi:10.1007/s11725-009-0185-1
  • 62 Downloads

Résumé

Les anticorps monoclonaux inhibant la voie du vascular endothelial growth factor ou VEGF et la voie de l’epidermal growth factor receptor ou EGFR sont les biothérapies validées dans le traitement du cancer colorectal métastatique. La médiane de survie des patients est actuellement supérieure à 25 mois, avec l’utilisation des biothérapies associées aux chimiothérapies conventionnelles avec une tolérance globalement correcte, sous réserve du respect des contre-indications et d’une prise en charge précoce et adaptée des toxicités. Si les biothérapies peuvent actuellement être utilisées à toutes les étapes de traitement, aucun arbre décisionnel consensuel n’a, pour l’instant, été clairement établi concernant l’utilisation pratique des différents protocoles. Concernant le ciblage thérapeutique, il n’existe aucun marqueur prédictif validé pour le bevacizumab, alors que, depuis 2008, l’utilisation des anticorps anti-EGFR est restreinte aux patients ne présentant pas de mutation KRAS au sein de la tumeur.

Mots clés

Cancer colorectal Métastatique Biothérapies 

Metastatic colorectal carcinoma and biotherapy

Abstract

Monoclonal antibodies against the vascular endothelial growth factor (VEGF) and the epidermal growth factor receptor (EGFR) pathways are the biologic agents that can be use in patients with a metastatic colorectal cancer (MCRC). The median overall survival is now rather than 25 months with biologic agents and standard chemotherapy combination. Although, these drugs have been shown their efficacy in first-, second- and third-line chemotherapy, there is no definitive guideline concerning the most relevant treatment strategy in MCRC. To date, the presence of KRAS mutation has been clearly identified as a predictive marker of resistance to anti-EGFR in MCRC and KRAS genotyping is now systematically required for patient selection. However, no predictive markers have been yet identified in MCRC patients treated with bevacizumab.

Keywords

Metastatic colorectal Cancer Biologic agents 

Copyright information

© Springer Verlag France 2009

Authors and Affiliations

  1. 1.Unité d’oncologie digestive, pôle viscéralhôpital Charles-Nicolle, CHU de Rouen-IRouen cedexFrance