, Volume 26, Issue 2, pp 86-92
Date: 23 Aug 2012

Anesthésie locorégionale et anesthésie locorégionale intraveineuse dans la prise en charge du syndrome douloureux régional complexe (algoneurodystrophie) chez l’adulte

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Résumé

La physiopathologie du syndrome douloureux complexe (SDRC) semble de plus en plus être orientée vers un dysfonctionnement vasculaire et surtout neuronal dont la modulation centrale semble être prépondérante sur la modulation périphérique. Les critères diagnostiques ont été récemment actualisés. Les revues de la littérature et autres métaanalyses recommandent la physiothérapie intensive et toutes les procédures antalgiques médicamenteuses ou non qui pourront favoriser cette remise en charge. Ainsi, les anesthésies locorégionales intraveineuses (ALRIV) ne sont plus recommandées, alors que les anesthésies locorégionales (ALR) prolongées semblent prendre de plus en plus de place dans cette stratégie thérapeutique.

Abstract

Physiopathology of the complex regional pain syndrome (CRPS) seems to be more due to the vascular and neuronal abnormalities. A maladaptive response of the central, more than peripheral, nervous system seems to be more involved. Proposed diagnostic criteria of CRPS were recently updated. Reviews and meta-analysis recommended physiotherapy as a cornerstone of the treatment. All analgesic procedures that allow rehabilitation must be used. Currently, intravenous regional anesthesia is not recommended; instead, prolonged regional anesthesia seems to be more useful.

Texte de la présentation faite lors de la journée monothématique SFAR/SFETD, octobre 2011 Paris.