Date: 06 Feb 2014

Dialogue « intime » entre tissu adipeux et cancer : un rôle crucial dans la progression tumorale

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Résumé

Outre les complications métaboliques, il est maintenant reconnu que l’obésité favorise la survenue et affecte le pronostic de nombreux cancers dont le cancer du sein. De nombreux arguments récents montrent que le cancer doit être considéré comme une maladie tissulaire dans laquelle les cellules cancéreuses interagissent de façon dynamique avec les cellules « normales » environnantes. Cette interaction dynamique repose sur un véritable cercle vicieux dans lequel les cellules cancéreuses vont modifier leur microenvironnement qui, en retour, va favoriser la croissance et la dissémination de la tumeur. Dans de nombreux cancers invasifs et en particuliers le cancer du sein, les cellules tumorales vont se retrouver à proximité du tissu adipeux (TA). Les adipocytes matures de part leur activité sécrétoire et métabolique sont tout à fait susceptibles de modifier le comportement de la tumeur. L’objectif de cette revue est donc de décrire dans un premier temps le rôle du microenvironnement dans la progression tumorale. Dans un second temps, nous verrons que les adipocytes péri-tumoraux acquièrent un phénotype spécifique et les mécanismes qui leur permettent d’amplifier l’agressivité tumorale. Dans l’obésité, le TA présente des modifications morphologiques et fonctionnelles qui pourraient le rendre plus enclin à favoriser localement la progression tumorale et expliquer le pronostic défavorable observé chez ces patients. Nous verrons donc dans une dernière partie les arguments précliniques qui permettent d’impliquer un effet paracrine du TA dans le lien entre obésité et aggravation de la progression tumorale chez les sujets obèses.

Abstract

In addition to its metabolic complications, it is now widely recognized that obesity increases the onset and negatively affects the prognosis of many cancers, including breast cancer. Many recent findings show that cancer should be considered as a tissue disease in which cancer cells interact dynamically with “normal” surrounding cells. This dynamic interaction consists on a vicious circle in which the cancer cells activate their microenvironment, which in turn, promote the growth and spread of the tumor. In many invasive cancers, including breast cancer, tumor cells will get in close proximity to adipose tissue (AT). Mature adipocytes through their secretory and metabolic activities are excellent candidates potentially able to modify the behavior of the tumors. The objective of this review is to first describe the role of the microenvironment in tumor progression. In a second step, we will see that the peritumoral adipocytes acquire a specific phenotype and the mechanisms that enable them to enhance tumor aggressiveness. In obesity conditions, AT exhibit morphological and functional changes that could make it more prone to locally promote tumor progression and explain the poor prognosis observed in obese patients. We will see in the last part of the review the preclinical arguments that support an amplified paracrine effect of AT in obesity conditions.