, Volume 28, Issue 4, pp 208-211

Conduite automobile et fauteuil roulant électrique : étude rétrospective autour de 95 patients

Purchase on Springer.com

$39.95 / €34.95 / £29.95*

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Résumé

Introduction

Le CMRRF de Kerpape a été le premier centre de rééducation fonctionnelle et de réadaptation en France à expérimenter dès 1994 la conduite minimanche d'un véhicule automobile avec fauteuil roulant électrique (FRE) embarqué. Ce projet avait été réalisé en collaboration avec la société Kempf et l'AFM. Dans ce contexte, des équipes pluridisciplinaires ont élaboré une démarche clinique d'évaluation multidimensionnelle des aptitudes à la conduite automobile comprenant notamment l'étude du poste de conduite et l'accessibilité au véhicule.

Méthode

Étude rétrospective à propos de 95 sujets hospitalisés au CMRRF de Kerpape de 2007 à 2011 (60 hommes/ 35 femmes, âge moyen de 39 ans, de 17 à 85 ans) présentant un handicap moteur d'origine diverse et utilisant un FRE en vie quotidienne. Quarante-quatre sujets étaient titulaires du permis de conduire B, 51 souhaitaient le passer. Les 95 sujets ont bénéficié d'une évaluation multidisciplinaire avec mise en situation de conduite à l'issue de laquelle un avis était donné sur les capacités de conduite. À distance, une enquête téléphonique a été menée pour étudier leur devenir.

Résultats

À l'issue de l'évaluation, 70 sujets étaient considérés aptes à la conduite automobile. Les 25 autres ont eu un avis négatif. Sur ces 70 personnes, 44 ont validé leur permis de conduire dont 26 conduisent aujourd'hui, 13 ont encore leur projet de conduite en cours et 13 ont renoncé, par absence de financement ou diminution de leurs capacités fonctionnelles. Les aménagements proposés sont principalement le minimanche et le levier combiné.

Discussion

Les résultats montrent que la conduite automobile est possible pour des patients présentant un handicap sévère, mais qu'elle n'est pas toujours accessible pour des raisons économiques malgré les dispositifs d'aide au financement. L'évolutivité de certaines pathologies est aussi un facteur limitant l'accès à la conduite et nécessite des réévaluations pluridisciplinaires régulières et un accompagnement du projet du patient.

Conclusion

De nouvelles technologies émergent (joystick électronique, minivolant électronique) et laissent envisager pour l'avenir de nouvelles perspectives.

Abstract

Introduction

The CMRRF of Kerpape is the first centre for functional re-education and rehabilitation in France that has tested the use of a mini-joystick motor vehicle with onboard electric wheelchair since 1994. This project was supported by the Kempf Company and the AFM (French Association Against Muscular Dystrophy). In this context, multidisciplinary teams developed a clinical process of multidimensional evaluation of the capability to drive, including driving position and accessibility to the vehicle.

Method

Retrospective study on 95 patients with various physical disabilities and using an electric wheelchair on a daily basis, who were hospitatlized at the CMRRF of Kerpape between 2007 and 2011 (60 men/35 women, with average age of 39, ranging from 17 to 85). 44 patients held a Class B driver's license, 51 were willing to obtain it. The 95 patients underwent a multidisciplinary evaluation in a driving situation, at the end of which their driving capacities were assessed. Remote follow-up took place through regular phone survey.

Results

70 patients were found capable of driving at the end of the evaluation. 25 others received a negative opinion. Out of these 70 individuals, 44 had their driving license validated, among which 26 still are driving today, 13 are planning to drive, and 13 discontinued the use of the vehicle because of financial incapacity or impaired physical abilities. The improved features mainly include the mini-joystick and the combination lever.

Debate

The results show that severely disabled patient can drive motor vehicles, but they cannot always afford it, despite financial aid programs. In some cases, the evolution of the disease leads to limited driving capacities and regular multidisciplinary reassessment and monitoring of patient's case are required.

Conclusion

New technologies including electronic joystick and electronic mini-wheel are being developed and give way to new perspectives for the future.