European Journal of Population / Revue européenne de Démographie

, Volume 27, Issue 2, pp 243–262

Fertile Debates: A Comparative Account of Low Fertility in the British and Greek National Press

Article

DOI: 10.1007/s10680-010-9224-8

Cite this article as:
Georgiadis, K. Eur J Population (2011) 27: 243. doi:10.1007/s10680-010-9224-8
  • 106 Views

Abstract

This article compares how the British and Greek national press debated the phenomenon of low fertility between 2001 and 2009. Specifically, it presents an overview of each set of newspapers’ perspectives on the issue, and the most prevalent causes, consequences and solutions with which they associated it. Differences between the print media’s representations are not only attributed to the distinct ‘policy climate’ and ‘demographic experience’ of each country but also to culturally specific ideologies concerning the nation, gender, motherhood and personhood. Newspapers do not simply mirror reality but also help to construct it by legitimising dominant discourses about how persons, especially women, ought to manage their fertility. Studying the media is, therefore, a means of understanding the broader contexts in which individuals’ reproductive lives are shaped and experienced.

Keywords

FertilityGreeceUnited KingdomMediaNewspaperAnthropology

Des débats féconds: analyse comparative de la prise en compte des faibles fécondités dans les presses nationales britannique et grecque

Résumé

Cet article compare les modalités selon lesquelles les presses nationales britannique et grecque ont débattu du phénomène de faible fécondité au cours de la période 2001–2009. Plus précisément, il donne une vue d’ensemble des opinions d’une série de journaux sur les causes, les conséquences et les solutions les plus fréquemment décrites associées à ce phénomène. Les différences de représentations dans les presses écrites ne sont pas seulement attribuées au « climat politique » et à « l’expérience démographique » propres à chaque pays mais aussi aux idéologies spécifiques et culturellement construites relatives à la nation, au genre, à la maternité et à l’individu. Les journaux ne reflètent pas seulement la réalité, ils aident également à la construire en légitimant les discours dominants relatifs à la manière dont les individus, et spécialement les femmes, devraient gérer leurs vies reproductives. Analyser le contenu des medias est un outil permettant de comprendre les contextes plus vastes dans lesquels les vies reproductives des individus sont façonnées et vécues.

Mots-clés

FéconditéGrèceRoyaume UniMediasJournauxAnthropologie

Copyright information

© Springer Science+Business Media B.V. 2010

Authors and Affiliations

  1. 1.Department of Social PolicyLondon School of EconomicsLondonUK