, Volume 14, Issue 2, pp 96-102
Date: 07 Feb 2012

Les effets secondaires de l’hormonothérapie et leur gestion

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

The knowledge of secondary effects of androgen deprivation has improved. Besides hot flushes and erectile dysfunction, cardiovascular and bone complications must be taken into consideration once medication has been indicated and also during treatment. The onset of diabetes can occur early, within six months after the start of treatment, with dyslipidaemia being far rarer. An increase in the frequency of cardiovascular events and cardiac mortality remains controversial. There is now sufficient evidence to show that androgen deprivation moderately increases the risk of osteoporotic-type bone disorders. A greater understanding of the secondary effects will require an initial clinical and paraclinical study, as well as the monitoring of longterm hormone therapy.

Résumé

Les effets secondaires de la déprivation androgénique sont de mieux en mieux connus. À côté des bouffées de chaleur et de la dysfonction érectile, les complications cardiovasculaires et osseuses doivent être prises en compte à la fois dans les indications des médicaments mais aussi dans la surveillance du traitement. L’induction d’un diabète peut être un événement précoce, survenant dans les six mois après le début du traitement. Les dyslipidémies sont plus rares. L’augmentation de la fréquence des accidents cardiovasculaires ou de la mortalité cardiaque reste discutée. Il est maintenant bien démontré que la déprivation androgénique augmente de manière modérée le risque d’événements osseux de type ostéoporotique. Cette meilleure connaissance des effets secondaires nécessite la réalisation d’un bilan clinique et paraclinique initial et lors de la surveillance d’une hormonothérapie prolongée.