Use of Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) in the Treatment of Dermatologic Disorders

Background: The use of psychological therapies in dermatology is being increasingly recognized because stress and negative emotions are major factors in a wide range of dermatologic disorders. Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) is a relatively new psychological intervention which was first described to be effective in post-traumatic stress disorder, a condition associated with extremely stressful life situations. Objective: We evaluated the efficacy of EMDR in primary dermatologic disorders where psychological stress plays an important part in the pathogenesis of the disorder, and in clinical situations where the dermatologic symptom is the feature of a stress-related psychiatric disorder. Methods: Four patients (two patients with atopic dermatitis and psoriasis, respectively, whose symptoms were exacerbated by stress, one patient with acne excoríee associated with body image pathology as a result of childhood emotional abuse, and one patient with generalized urticaria associated with post-traumatic stress disorder) were treated using the standard EMDR protocol with 3–6 sessions for a period ranging from 4 to 12 weeks, and followed up for 6–12 months after the end of EMDR therapy. Results: All 4 patients experienced a marked improvement in their symptoms after 3–6 sessions of EMDR, within a period of ?3 months, and maintained improvement during followup periods of 6–12 months. Conclusion: Our preliminary findings suggest that EMDR may be beneficial in the treatment of a wide range of stress-mediated dermatologic symptoms. Antécédents: Le stress et les émotions négatives étant les principales causes de certaines dermatoses, la psychothérapie est de plus en plus reconnue en dermatologie. La désensibilisation des mouvements oculaires et retraitement est une intervention psychologique relativement nouvelle, qui, à l'origine, était décrite comme efficace pour le syndrome de stress post-traumatique, une condition associée à un style de vie extrêmement stressant. Objectif: Nous avons évalué l'efficacité de la désensibilisation des mouvements oculaires et retraitement dans les troubles dermiques primaires, où le stress psychologique joue un rôle important dans la pathogenèse du trouble, et dans les situations cliniques où le symptôme cutané est causé par le trouble psychique relié au stress. Méthodes: Quatre patients (2 patients souffrant l'un de dermatite atopique et l'autre de psoriasis, dont les symptômes ont été exacerbés par le stress, une patiente souffrant d'acné excoriée associée à un complexe de l'image du corps découlant d'abus psychologiques durant l'enfance et un patient atteint d'urticaire genéralisée associée au syndrome de stress post-traumatique) ont été traités à la désensibilisation des mouvements oculaires et retraitement, avec 3 à 6 séances durant une période allant de 4 à 12 semaines, et suivis pendant 6 à 12 mois après la fin du traitement. Résultats: Les 4 patients ont été soulagés de leurs symptômes aprés 3 à 6 séances de traitement au cours d'une période ne dépassant pas 3 mois et leur amélioration s'est maintenue durant les 6 à 12 mois de suivi. Conclusion: Les résultats préliminaires suggèrent que la désensibilisation des mouvements oculaires et retraitement pourrait être bénéfique dans le traitement d'un éventail de symptômes cutanés reliés au stress.