, Volume 26, Issue 1, pp 75-84
Date: 07 Jul 2010

Examination of the relationship between false-belief understanding and referential communication skills

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

The present study is an attempt to examine the relation between false-belief understanding and referential communication skills. The ability of 76 children aged 5 years to attribute false beliefs to themselves and others was examined with three false-belief tasks. The referential communication skills of the same children were assessed with two tests: (a) the Listening Skills Test (Lloyd et al. 2001) and (b) the Test of Referential Communication (Lloyd et al. 1995), which were adjusted to Greek reality for this purpose. The results showed that there is a link between false-belief understanding and components of referential communication, namely, ability to identify a pictorial referent based on oral messages, ability to comprehend directions on a map, and ability to detect and resolve ambiguity in oral messages. They also revealed that comprehension of directions and ability to detect ambiguity in messages as listener may be good predictors of false-belief competence. The present findings support and expand previous evidence attesting to a link between false-belief understanding and other aspects of language such as syntax, semantics, and pragmatics.

Résumé

La présente étude constitue une tentative d'examiner la relation entre la compréhension fausse-croyance et la communication référentielle. La capacité de 76 enfants âgés de cinq ans à attribuer de fausses croyances à eux-mêmes et aux autres a été examinée avec trios tâches de fausse croyance. Les habiletés de communication référentielle de ces mêmes enfants ont été évaluées par deux essais: (a) Par l'écoute des compétences d'essai (Lloyd et al. 2001) et (b) par l'examen de la communication référentielle (Lloyd et al. 1995), qui ont été ajustées à la réalité grecque pour cet effet. Les résultats ont montré qu'il existe un lien entre la compréhension fausse-croyance et de composants de communication référentielle, à savoir, la capacité d'identifier un référent pictural basé sur des messages oraux, la capacité de comprendre les directions sur une carte et la capacité de détecter et de résoudre l'ambiguïté dans les messages oraux. Ils ont aussi révélé que la compréhension du sens et de la capacité de détecter l'ambiguïté dans les messages comme auditeur peut être de bons prédicteurs de la compétence fausse-croyance. Les résultats présents soutiennent et développent les précédents éléments de preuve en attestant un lien entre la compréhension fausse-croyance et d'autres aspects du langage tels que la syntaxe, la sémantique et la pragmatique.