Property attribution of 3D geological models in the Thames Gateway, London: new ways of visualising geoscientific information

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

Rapid developments in information technology and the increasing collection and digitisation of geological data by the British Geological Survey now allow geoscientists to produce meaningful 3D spatial models of the shallow subsurface in many urban areas. Using this new technology, it is possible to model and predict not only the type of rocks in the shallow subsurface, but also their engineering properties (rock strength, shrink-swell characteristics and compressibility) and hydrogeological properties (permeability, porosity, thickness of the unsaturated zone or the likelihood of perched water tables) by attribution of the 3D model with geological property data. This paper describes the hydrogeological, engineering and confidence (uncertainty) attribution of high resolution models of the Thames Gateway development zone (TGDZ), east of London, UK, and proposes a future in which site investigation sets out to test a pre-existing spatial model based on real data rather than a conceptual model.

Résumé

Les développements rapides dans les technologies de l’information et les acquisitions croissantes de données géologiques numérisées par le British Geological Survey permettent maintenant aux géoscientifiques de produire des modèles 3D précis et géo-référencés du sous-sol peu profond pour de nombreuses régions urbanisées. Avec ces nouvelles technologies il est possible de représenter non seulement le type de formation géologique du sous-sol mais aussi de donner leurs propriétés géotechniques (résistance, caractéristiques de retrait-gonflement et compressibilité) ainsi que leurs propriétés hydrogéologiques (perméabilité, porosité, épaisseur de la zone non saturée, présence de nappes perchées). L’article décrit les affectations de paramètres hydrogéologiques et géotechniques ainsi que leurs intervalles de confiance pour un modèle de haute précision concernant la Thames Gateway development zone (TGDZ), à l’est de Londres au Royaume-Uni et propose des travaux futurs de reconnaissance du sol destinés à tester un modèle géo-référencé préexistant basé sur des données réelles plutôt qu’un modèle conceptuel.