, Volume 61, Issue 4, pp 325-345

Movement of the Soper's Wood landslide on the Jurassic Fuller's Earth, Bath, England

Purchase on Springer.com

$39.95 / €34.95 / £29.95*

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract.

An active shallow translational landslide in the Fuller's Earth Formation at Soper's Wood, Bath has been investigated, including engineering geological mapping, installation of standpipes/inclinometers and the geochemical analysis of groundwaters. Survey stations were established on the 4 to 21 degree east-facing slope. Monitoring undertaken between January and July 1994 records varying rates of movement for different parts of the slip, with maximum displacements of 2.8 m horizontally and 1.1 m vertically. There was a distinct correlation between movement and rainfall/groundwater levels and significant variation in the groundwater elevations at different positions within the landslide, emphasising the importance of obtaining sufficient standpipe piezometer data and the danger of generalising from too few groundwater monitoring points. The paper reports chemical analyses of groundwaters. It is postulated that the residual shear strength of failure surfaces will vary seasonally due to crystal precipitation/dissolution and physico-chemical effects.

Résumé.

Un glissement translationnel peu profond et actif dans la formation de Fuller's Earth à Soper's Wood, près de Bath, a été étudié à partir d'une cartographie géotechnique, de l'installation de piézomètres/inclinomètres et de l'analyse géochimique d'eaux souterraines. Des stations de mesures ont été établies sur la pente à regard est, inclinée de 4 à 21°. La surveillance réalisée entre janvier et juillet 1994 a montré diverses vitesses de déplacements pour différentes parties du glissement, avec un déplacement maximum de 2,8 m horizontalement et 1,1 m verticalement. Une nette corrélation a été établie entre d'une part le mouvement et d'autre part les pluies et les niveaux piézométriques. La variation significative des niveaux piézométriques en différentes parties du glissement met en lumière l'importance de l'acquisition d'un nombre suffisant de données piézométriques et le danger des généralisations s'appuyant sur trop peu de points de mesure piézométrique. L'article présente les résultats des analyses des eaux souterraines. La résistance résiduelle au cisaillement des surfaces de rupture est supposée varier de façon saisonnière du fait de réactions précipitation/dissolution et d'effets physico-chimiques.

Electronic Publication