, Volume 17, Issue 5, pp 457-460

Blood transfusion following primary hip arthroplasty: a review of transfusion practice

Purchase on Springer.com

$39.95 / €34.95 / £29.95*

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

Aim

The objective of the study is to assess blood transfusion practices in an orthopaedic unit in order to address the issue of high consumption of banked blood. Areas of weakness in current practice were identified and guidelines were produced to help reduce the consumption of allogenic blood.

Materials and methods

A retrospective audit of case notes and haematological records of 100 patients who had undergone primary total hip replacement (THR) was carried out.

Results

Ninety-three patients’ case notes were available for review. Two groups of patients were identified: Transfusion group (N = 72) and Non-transfusion group (N = 21). A total of 170 units of blood were transfused postoperatively on the wards out of 277 cross-matched units, an utilisation rate of 61.3. 91.6% of units transfused were in pairs, with only 8.3% of units transfused given as single units.

Conclusions

Total hip arthroplasty can be safely performed without requiring blood transfusion in patients without co morbidity, or pre existing haematological disorder. Blood transfusion was higher in patients with a pre-operative Hb level of less than 13 g/dl. Cross-matched blood need to be made available to patients in this group and the required units based on our review can be reduced from 4 to 2 in patients undergoing primary THR. A group and save is judged to be an adequate measure for patients with a pre-operative haemoglobin level of 13 g/dl or more.

Résumé

But

L’objectif de l’étude est d’évaluer les pratiques en matière de transfusion sanguine dans une unité orthopédique afin d’aborder la question de la consommation élevée du sang de banque. Des secteurs de faiblesse dans la pratique en vigueur ont été identifiés et des directives ont été produites pour aider à réduire la consommation de sang allogène

Matériels et methods

Un audit rétrospectif des données contenues dans les observations de 100 patients opérés d’une arthroplastie totale de hanche (PTH) de première intention et de leur dossiers hématologiques a été effectué.

Résultats

Quatre-vingt-treize observations de patients étaient disponibles pour la revue. Deux groupes de patients ont été identifiés: Groupe de transfusion (N = 72) et groupe de Non-transfusion (N = 21). Un total de 170 unités de sang avaient été transfusées en post-opératoire dans les salles sur un total de 277 poches, soit un taux d’utilisation de 61.3. 91.6% d’unités avaient été transfusées par double poche, seulement 8.3% d’unités avaient été transfusées par poche simple.

Conclusions

L’arthroplastie totale de hanche peut être exécutée sans exiger la transfusion sanguine dans les patients sans co-morbidité ou trouble hématologique préexistant. La transfusion sanguine était plus importante les patients présentant un niveau pré-opératoire de Hb de moins que 13 g/dl. Le besoin en sang à transfuser peut, à la suite de notre étude, être réduit de 4 à 2 chez les patients opérés de PTH de première intention. Un taux d’hémoglobine supérieur à 13 g/dl ou plus permet d’éviter toute transfusion post-opératoire.