Date: 20 Jun 2002

Avascular necrosis of the head in paediatric hip fractures, an inevitable complication

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract.

Hip fracture in patients with open physis is known for its low occurrence rate. However, despite its rare presentation, this type of fracture is known for its serious complications. Avascular necrosis (AVN), coxa vara, premature closure of the physis and secondary displacement are major complications that will determine prognosis. AVN with associated growth disturbances is the most serious complication and also an influential factor in predicting the outcome. This paper reports a retrospective study of 20 children who sustained a hip fracture according to Delbet type I–IV followed for at least 2 years. AVN was observed in four patients (21%), two of whom developed a complete AVN Ratliff type I within 6 months, requiring reconstructive surgery. Non-AVN-associated coxa vara (n=5) and re-displacement (n=3) are complications with less serious effects on outcome. Our clinical results regarding AVN and its risk factors – such as age group and type of fracture – are comparable to the results of other documented reports. An overview of both avoidable and inevitable AVN risk factors, including possible preventative measures, is presented in this report.

Résumé.

Les fractures de la hanche sont rares chez l'enfant. Néanmoins, ce type de fracture est redouté compte tenu des éventuelles complications. La nécrose avasculaire, la coxa vara, la fermeture prématurée de l'épiphyse et le déplacement secondaire sont des complications majeures qui déterminent le pronostic. La nécrose avasculaire associée aux troubles de croissance est la complication la plus importante et le facteur influant déterminant le résultat. Cet article rend compte d'une étude rétrospective relative à 20 enfants victimes d'une fracture de la hanche (classée sous Delbet I à IV) et suivis pendant un minimum de 2 ans. La nécrose avasculaire était présente chez 4 patients ( 21%); 2 patients ont développé une nécrose avasculaire complète, Ratliff type I, pendant une période de 6 mois et requérant une intervention chirurgicale reconstructive. Le coxa vara sans nécrose avasculaire (n=5) et redéplacement (n=3) sont des complications avec effet moindre sur l'issue. Nos résultats cliniques concernant la nécrose avasculaire et ses facteurs de risque comme le groupe d'âge et le type de fracture sont comparables aux résultats mentionnés dans la littérature. Un aperçu des facteurs de risque évitables et non évitables des nécroses avasculaires incluant les éventuelles mesures préventives a été présenté dans ce rapport.

Electronic Publication