, Volume 25, Issue 3-4, pp 247-251
Date: 03 Sep 2003

Morphological aspects of the inferior suprarenal artery

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

The study was performed on 120 cases, and evaluated the origin, caliber at the origin, course, place of termination and distribution of the inferior suprarenal arteries, together with their point of entry into the glandular parenchyma. Most often, the inferior suprarenal artery originated from the trunk of the renal artery, prior to its terminal division. Other possible origins were: as a terminal branch of the renal artery, from one of the terminal branches of the renal artery (most often from the anterior division and rarely from the posterior one), as a common trunk with the superior polar renal artery, from a supplementary renal artery (more often from the superior and rarely from the inferior one), directly from the aorta, either as an individual branch, as a common trunk with the superior polar renal artery or as a common trunk with the middle suprarenal artery. Rarely the inferior suprarenal artery may originate from the genital artery or, also very rarely, from the celiac trunk, either individually or as a common trunk with the middle suprarenal artery. Usually, the inferior suprarenal arteries originating from the aorta or the renal artery have a larger caliber than those from other arterial sources. Most often, we found two or three arterial branches as inferior suprarenal arteries, so we may speak of inferior suprarenal arteries or an inferior suprarenal arterial pedicle.

Résumé

L'étude a été conduite sur 120 cas permettant l'étude de l'origine, du diamètre à l'origine, du trajet, de la terminaison et de la distribution des artères surrénaliennes inférieures (ASI) ainsi que de leur point de pénétration dans le parenchyme glandulaire. Le plus souvent, l'ASI naissait du tronc de l'artère rénale avant sa division en branches terminales. Mais cette origine était variable : l'ASI pouvait dans certains cas être la branche terminale de l'artère rénale, elle pouvait naître de l'une des branches terminales (le plus souvent de la branche antérieure, plus rarement de la branche postérieure) ou d'un tronc commun avec l'artère polaire supérieure. Lorsqu'il existait plusieurs artères rénales, l'ASI naissait souvent de l'artère rénale supérieure et, plus rarement, de l'artère rénale inférieure. Elle pouvait naître enfin directement de l'aorte, soit directement, soit par un tronc commun avec l'artère polaire supérieure ou avec l'artère surrénalienne moyenne. Il était rare qu'elle prenne naissance de l'artère génitale. Très rarement enfin, c'était une branche du tronc cœliaque, directement ou par un tronc commun avec l'artère surrénalienne moyenne. Habituellement, lorsque les ASI naissaient de l'aorte ou de l'artère rénale, leur calibre était plus important que lorsqu'elles naissaient d'autres sources artérielles. Le plus souvent nous avons trouvé deux ou trois branches artérielles constituant les ASI, si bien qu'il nous semble préférable d'utiliser le terme "artères surrénaliennes inférieures" ou "pédicule artériel surrénalien inférieur".