International Orthopaedics

, Volume 25, Issue 3, pp 142–146

The anatomical distribution of radiological abnormalities in Kashin-Beck disease in Tibet

  • M. Hinsenkamp
  • F. Ryppens
  • F. Begaux
  • F. Mathieu
  • V. De Maertelaer
  • M. Lepeire
  • E. Haubruge
  • C. Chasseur
  • B. Stallenberg
Original Paper

DOI: 10.1007/s002640100236

Cite this article as:
Hinsenkamp, M., Ryppens, F., Begaux, F. et al. International Orthopaedics (SICOT) (2001) 25: 142. doi:10.1007/s002640100236

Abstract

A radiological study of osteoarticular changes in Kashin-Beck Disease (KBD) was undertaken on the appendicular skeleton in 105 patients with KBD, in 31 healthy subjects living in an endemic area and in 30 healthy subjects living in a non-endemic area. The bone age was delayed in all three populations with no significant difference between the three studied Tibetan populations. Radiological changes occur in 56% of patients with KBD, and are usually bilateral. An analysis of the distribution of lesions shows a proximo-distal gradient. The changes are more common in the distal aspect of the limb and the lower limb is involved more commonly than the upper limb. The foot and ankle are involved in 89.5% of cases. The radiological changes and their distribution might be explained by the hypothesis of inhibition of angiogenesis by mycotoxins, exacerbated by chemical and physical environmental factors.

Résumé.

Une étude radiographique des lésions ostéoarticulaires produites par la maladie de Kashin-Beck (KBD) a été réalisée au Tibet sur le squelette appendiculaire de 105 patients atteints de KBD, de 31 sujets cliniquement sains vivant en région endémique et de 30 sujets en région non endémique. La détermination de l'âge osseux révèle un retard de la maturité osseuse dans les trois groupes. Les lésions radiologiques sont présentes dans 56% des cas cliniques de KBD et sont bilatérales dans presque tous les cas. Le nombre de lésions augmente vers la périphérie. Le membre inférieur est plus souvent atteint que le membre supérieur. Le pied et la cheville sont atteints dans 89.5% des cas présentant une lésion radiologique. Les lésions radiologiques observées et leur distribution pourraient être expliquées par une inhibition de l'angiogénèse aggravée par les facteurs environnementaux chimiques et physiques.

Copyright information

© Springer-Verlag 2001

Authors and Affiliations

  • M. Hinsenkamp
    • 1
  • F. Ryppens
    • 2
  • F. Begaux
    • 3
  • F. Mathieu
    • 3
  • V. De Maertelaer
    • 4
  • M. Lepeire
    • 2
  • E. Haubruge
    • 5
  • C. Chasseur
    • 6
  • B. Stallenberg
    • 2
  1. 1.Hôpital Erasme, Service d'Orthopédie Traumatologie, 808 route de Lennik, 1070 BrusselsBelgium
  2. 2.Hôpital Erasme, Service Radiologie, 808 route de Lennik, 1070 BrusselsBelgium
  3. 3.Médecins Sans Frontières, Rue Dupré 94, 1090 BrusselsBelgium
  4. 4.I.R.I.B.H.N., 808 route de Lennik, 1070 BrusselsBelgium
  5. 5.Unité de Zoologie Générale et Appliquée, Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux, Passage des Déportés 2, 5030 GemblouxBelgium
  6. 6.Scientific Institute of Public Health, Louis Pasteur, BrusselsBelgium