, Volume 30, Issue 6, pp 525-531

Bone substitution in revision hip replacement

Purchase on Springer.com

$39.95 / €34.95 / £29.95*

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

The aim of this retrospective study was to report the preliminary results of femoral peri-prosthetic bone defect reconstruction with a synthetic bone substitute. Twenty-one revisions of the femoral component in 20 patients were evaluated. The mean age at operation was 65.7 years (range, 30 to 79 years). Preoperative femoral deficiencies were rated grade II in 7 cases and grade III in 14 cases according to the SOFCOT classification. None was rated grade IV. Femoral revision was indicated for loosening in 18 hips (including 8 septic cases), femoral osteolysis (1 hip), persistent pain (1 hip) and recurrent dislocation (1 hip). Once the loose prosthesis had been removed, calcium phosphate ceramic (CPC) granules (14 cases) or ceramic granules + cancellous allograft (5 cases) or autograft (2) were firmly impacted in the femoral canal. The stem was standard and always cemented using modern cementing technique. At a mean follow-up of 36 months (range, 14 to 76 months), 90% of the hips were rated good or very good according to the Merle d’Aubigné score. Two diaphyseal femoral fractures occurred and later united. Two hips required re-revision (aseptic loosening; septic recurrence). The absence of radiological osteolysis in 17 cases suggested direct bonding between ceramic granules and bone. Stem subsidence occurred in two cases and was limited (5 and 8 mm). Femoral bone reconstruction using impacted CPC or CPC in conjunction with bone graft in revision hip replacement commonly provided restoration of the bone stock in the short to mid-term. Further long-term studies will be necessary to support this conclusion.

Résumé

Le but de cette étude rétrospective est de rapporter les résultats préliminaires de la reconstruction des défects osseux fémoraux péri prothétiques avec des substituts osseux. Vingt et un révisions du composant fémoral chez 20 patients ont été évaluées de la sorte. L’âge moyen de l’intervention était de 65,7 ans (30 à 79). Les pertes de substances osseuses préopératoires ont été classées selon la classification de la SOFCOT : 7 cas de grade II, 14 cas de grade III, aucun cas de grade IV. L’indication opératoire était secondaire à un descellement dans 18 hanches (dont 8 descellements septiques), à une ostéolyse fémorale, à une douleur persistante et à une luxation récidivante. Après ablation du composant fémoral descellé des granules de calcium, phosphate, céramique, CPC ont été mises en place dans 14 cas, association de granules céramiques et d’os spongieux (allogreffe) dans 5 cas ou d’autogreffes dans deux cas. La céramique et l’os spongieux ont été impactés dans le fut fémoral. La pièce fémorale a toujours été une prothèse standard en utilisant les techniques de cimentation moderne. Après un suivi moyen de 36 mois (14 à 76 mois), 90% hanches ont été classées avec un résultat bon ou très bon selon le score de Postel Merle d’Aubigné. Deux fractures diaphysaires sont survenues et deux hanches ont nécessité une reprise (une pour descellement aseptique et une pour récidive de l’infection). Dans 17 cas nous n’avons constaté aucune ostéolyse radiologique. Une migration de la tige a été constatée dans deux cas mais de façon limitée (5 à 8 mm). La reconstruction osseuse en utilisant des granules CPC impactées ou des granules CPC mélangées à des greffons osseux dans les révisions de prothèses totales de hanche entraîne de façon habituelle une bonne restauration du stock osseux à court et moyen terme. Des études à long terme seront nécessaires pour confirmer cette conclusion.