, Volume 113, Issue 1-2, pp 135-161

L’Idée de superflu dans le traité d’architecture de Sebastiano Serlio

Remarque préliminaire: dans le texte de l’article les citations serliennes (tirées des livres IV, III, VII) sont traduites par moi de l’original italien. Dans quelques cas, les notes présentent aussi la traduction française de Coecke Van Aelst (livres IV, III: cf. Bibliographie p. 161), sur laquelle Serlio n’eut pas d’emprise. Exception: lors de la première édition (lyonnaise) duLivre Extraordinaire, le texte français parut en même temps que l’italien (ou presque), selon toute probabilité sous la responsabilité directe de l’auteur; ce texte a donc été cité dans sa version française originale. Quant aux citations vitruviennes, on a adopté la division en chapitres et paragraphes établie par l’édition Loeb (Vriruvius,De Architectura, Londres/Cambridge, Mass., 1931–1934). Cette division est suivie par la plupart des éditions et traductions récentes.