, Volume 55, Issue 12, pp 827-835

N-acetylcysteine to reduce renal failure after cardiac surgery: a systematic review and meta-analysis

Abstract

Purpose: To assess the effect of N-acetylcysteine (NAC) on acute renal failure and important clinical outcomes after cardiac surgery.

Methods: Two reviewers performed literature searches, using EMBASE and PubMed, of randomized controlled trials investigating the renoprotective effect of N-acetylcysteine in cardiac surgery. Treatment effects were calculated as relative risks (RR) with 95% confidence intervals (CI). Heterogeneity and publication bias were assessed using the I2 test and funnel plots, respectively. Meta regression was performed to assess the effect of baseline renal function and the use of aprotinin on renal function.

Results: Seven randomized controlled trials (RCTs) (n=1000) were identified. No study could demonstrate, either independently or meta-analytically, an improvement in the postoperative increase in creatinine, mortality (RR 0.93, 95% CI 0.4 to 2.07), renal failure requiring renal replacement therapy (RR 1.01, 95% CI 0.49 to 2.12), myocardial infarction (RR 0.88, 95% CI 0.36 to 1.88), atrial fibrillation (RR 0.88, 95% CI 0.70 to 1. 10), or stroke (RR 0.69, 95% CI 0.27 to 1.69). There was a small, though significant increase in postoperative blood loss among patients treated with NAC (weighted mean difference I 19 mL 95% CI 51, 187). After meta regression neither increase in postoperative creatinine (r2=0.33) nor renal replacement therapy (r2=0.04) was associated with the baseline creatinine or with NAC dose (r2=0.04).

Conclusion: This analysis did not find that treatment with NAC was associated with clinical renal protection during cardiac surgery, or improvement in other clinical outcomes.

Résumé

Objectif: Évaluer l’effet de la N-acétylcystéine (NAC) sur l’insuffisance rénale aiguë et les devenirs cliniques majeurs après une chirurgie cardiaque.

Méthode: Deux analystes ont réalisé des recherches de littérature dans les bases de données EMBASE et PubMed pour trouver des études randomisées contrôlées étudiant l’effet néphroprotecteur de la N-acétylcystéine en chirurgie cardiaque. Les effets thérapeutiques ont été calculés en tant que risques relatifs (RR) avec des intervalles de confiance (IC) de 95 %. L’hétérogénéité et le biais de publication ont été évalués à l’aide du test I2 et de graphiques en entonnoir (« funnel plots »), respectivement. Une méta-régression a été réalisée afin d’évaluer l’impact de la fonction rénale de base et de l’utilisation d’aprotinine sur la fonction rénale.

Résultats: Sept études randomisées contrôlées (ERC) (n=1000) ont été identifiées. Aucune étude n’a pu démontrer, de façon indépendante ou par méta-analyse, une amélioration dans l’élévation postopératoire de la creatinine, de la mortalité (RR 0,93, IC 95 % 0,4 à 2,07), de l’insuffisance rénale nécessitant une transplantation rénale (RR 1,01, IC 95 % 0,49 à 2,12), d’infarctus du myocarde (RR 0,88, IC 95 % 0,36 à 1,88), de fibrillation auriculaire (RR 0,88, IC 95 % 0,70 à 1,10), ou d’accident vasculaire cérébral (RR 0,69, IC 95 % 0,27 à 1,69). Il y a eu une petite augmentation, tout de même significative, des pertes sanguines postopératoires chez les patients traités avec la NAC (différence moyenne pondérée 119 mL IC 95 % 51, 187). Après la méta-régression, il n’y pas eu d’association entre l’augmentation de la creatinine postopératoire (r2=0,33) ou la transplantation rénale (r2=0,04) et la creatinine de base ou la dose de NAC (r2=0,04).

Conclusion: Cette analyse n’a pas démontré que le traitement avec la NAC a été associé à une protection rénale clinique pendant la chirurgie cardiaque, ni d’amélioration dans les autres devenirs cliniques.

This investigation was supported by funds from the R. Fraser Elliot endowment.
Conflicts of interest: None declared