Elimination of routine testing in patients undergoing cataract surgery allows substantial savings in laboratory costs. A brief report

  • Ngozi Imasogie
  • David T. Wong
  • Ken Luk
  • Frances Chung
General Anesthesia

DOI: 10.1007/BF03017792

Cite this article as:
Imasogie, N., Wong, D.T., Luk, K. et al. Can J Anaesth (2003) 50: 246. doi:10.1007/BF03017792

Abstract

Purpose

To evaluate the possible cost savings when routine preoperative testing is discontinued in ambulatory cataract surgery patients.

Methods

A policy was introduced at our hospital to stop routine testing in ambulatory cataract patients. Consecutive patients’ medical records were analyzed in a four-month period pre-and a fourmonth period post-discontinuation of routine laboratory tests. Ambulatory cataract surgery is performed under topical (and sometimes retrobulbar block) anesthesia with iv sedation. Co-morbidities, perioperative events, frequency and cost of tests ordered were compared for the two groups. Average costs per patient preand post-discontinuation of routine tests, and total possible cost savings were calculated.

Results

One thousand two hundred and thirty-one patients were studied; 636 had routine laboratory tests and 595 had no routine laboratory tests. The ratios of gender, co-morbidities and perioperative events were similar in the two groups. There was a significant reduction in the number of tests ordered after the new policy was introduced, from 5.8 tests per patient to 0.4 tests per patient. The cost of tests per patient was reduced from Can $39.67 to $4.01.

Conclusion

In ambulatory cataract surgery, over 90% savings in laboratory costs is possible after elimination of routine tests.

L’élimination des tests de routine, avant l’opération de la cataracte, permet de réduire de façon importante les dépenses de laboratoire. Un rapport sommaire

Résumé

Objectif

Évaluer l’économie possible si on supprime l’examen de routine préopératoire chez les patients qui subissent une opération ambulatoire de la cataracte.

Méthode

II a été décidé à notre hôpital de ne plus procéder aux tests de laboratoire de routine chez les patients ambulatoires opérés pour une cataracte. Les dossiers médicaux des patients qui se sont successivement présentés pendant les quatre mois qui ont précédé l’arrêt de ces examens, et pendant les quatre mois qui ont suivi cet arrêt, ont été analysés. L’opération ambulatoire de la cataracte se fait sous anesthésie topique, et parfois sous bloc rétrobulbaire, avec une sédation iv. La comorbidité, les incidents périopératoires, la fréquence et le coût des tests demandés dans les deux groupes ont été comparés. Le coût moyen par patient avant et après l’arrêt des tests de routine et l’économie totale possible ont été calculés.

Résultats

Létude a porté sur I 231 patients dont 636 ont eu des tests de laboratoire et 595 n’ont pas eu d’examen de routine. Les deux groupes avaient des caractéristiques similaires quant au sexe des patients, à la comorbidité et aux incidents périopératoires notés. II y a eu une réduction significative du nombre de tests demandés, passant de 5,8 à 0,4 par patient après l’introduction de la nouvelle politique. Le coût des tests est passé de 39,67 $ CAN à 4,01 $ par patient.

Conclusion

En chirurgie ambulatoire de la cataracte, on peut économiser au-delà de 90 % du coût de laboratoire en éliminant les examens de laboratoire de routine.

Download to read the full article text

Copyright information

© Canadian Anesthesiologists 2003

Authors and Affiliations

  • Ngozi Imasogie
    • 1
  • David T. Wong
    • 1
  • Ken Luk
    • 1
  • Frances Chung
    • 1
  1. 1.Department of Anesthesia, Toronto Western HospitalUniversity Health Network, University of TorontoTorontoCanada