, Volume 48, Issue 6, pp 522-525

Clonidine as adjuvant for mepivacaine, ropivacaine and bupivacaine in axillary, perivascular brachial plexus block

Abstract

Purpose

To evaluate the effects of clonidine on three local anesthetics (mepivacaine 1%, ropivacaine 0.75% and bupivacaine 0.5%) with comparable potency and almost the same concentration-response relationship.

Methods

One hundred and twenty trauma-patients were randomly allocated into six groups. In the control-groups (Mo/Ro/Ro/Bo) brachial plexus was performed using 40 mL of local anesthetic plus I mL of NaCL 0.9%. In the clonidine-groups (Mc/Rc/Bc) brachial plexus was performed using each 40 mL of drug plus I mL (0.150 mg) of clonidine. Onset-time and the duration of the sensory block were recorded. Data are expressed as mean ± SD.

Results

According to the average sensory block determined by a visual analog scale in the median, ulnar and radial nerve distributions and ranging from 100 (no sensory blockade) to 0 (complete sensory blockade), both mepi-groups showed a rapid onset (at 10 min: —Mo 20 ± 15 /Mc 19 ± 14; at 30 min: -Mo 3 ± 4 /Mc 5 ± 4). The ropi and bupi-groups both had a longer onset time (at 10 min:-Ro 23 ± 19I Re 25 ± 22 /Bo 24 ± 15; at 30 min -Ro / 0 ± 6/ Rc 11 ± 6 /Bo 12 ± 4). The onset time in group-Bc was significantly prolonged (at 10 min: −45 ± 21; at 30 min: −20 ± 6). Duration of motor blockade was prolonged by clonidine only in the mepivacaine and bupivacaine groups; (in minutes:Mo 212 ± 47 -Mc 468 ± 62;Ro 702 ± 52-Rc 712 ± 82;Bo 728 ± 36-Bc 972 ± 72).

Conclusion

The present study shows that the addition of clonidine has a different impact on each of the three local anesthetics investigated in terms of onset and duration of block.

Résumé

Objectif

Évaluer les effets de la clonidine sur trois anesthésiques locaux à puissance comparable (la mépivacaïne à 1 %, la ropivacaïne à 0,75% et la bupivacaïne à 0,5%) qui présentent une relation concentration-réponse presque similaire.

Méthode

Cent vingt patients victimes de traumatisme ont été répartis au hasard en six groupes. Dans les groupes témoins (Mo/Ro/Bo), le bloc du plexus brachial comprenait 40 mL d’anesthésique local plus I mL de NaCL à 0,9%. Dans les groupes clonidine (Mc/Rc/Bc), il comprenait 40 mL d’anesthésique local plus I mL (0,150 mg) de clonidine. Le délai d’installation et la durée du blocage sensitif ont été notés et exprimés comme la moyenne ± l’écart type.

Résultats

D’après le bloc sensitif moyen, déterminé par une échelle visuelle analogique appliquée aux distributions des nerfs médian, cubital et radial et qui s’étend de 100 (aucune anesthésie) à 0 (blocage sensitif complet), les deux groupes de mépivacaïne ont indiqué une installation rapide (à 10min: — Mo 20 ± 151 Mc 19 ± 14;à30 min:-Mo 3 ± 4/Mc 5 ± 4). Les groupes ropivacaïne et bupivacaïne ont présenté un plus long délai d’installation (à 10 min: — Ro 23 ± 19 / Rc 25 ± 22 /Bo 24 ± 15; à 30 min: — Ro 10 ± 6/Rc 11 ± 6/ Bo 12 ± 4). Le délai d’installation s’est prolongé de façon significative dans le groupe — Bc (à 10 min: — 45 ± 21; à 30 min: — 20 ± 6). La durée du blocage moteur a été prolongée par la clonidine dans les groupes mépivacaïne et bupivacaïne seulement; (en minutes: Mo 212 ± 47 – Mc 468 ± 62; Ro 702 ± 52 – Rc 712 ± 82; Bo 728 ± 36-Bc 972 ± 72).

Conclusion

La présente étude montre que l’addition de clonidine provoque des effets différents sur chacun des trois anesthésiques locaux expérimentés quant au délai d’installation et à la durée de l’anesthésie.