Canadian Journal of Anaesthesia

, 48:387

Anesthesia for Cesarean section and posterior fossa craniotomy in a patient with von Hippel-Lindau disease

Authors

  • Abdulaziz Boker
    • Department of AnesthesiaUniversity of Manitoba
    • Department of AnesthesiaUniversity of Manitoba
Obstetrical and Pediatric Anesthesia

DOI: 10.1007/BF03014969

Cite this article as:
Boker, A. & Ong, B.Y. Can J Anesth (2001) 48: 387. doi:10.1007/BF03014969

Abstract

Purpose: To describe the care of a pregnant woman with von Hippel-Lindau disease (VHLD) and intracranial mass lesions.

Clinical features: A 30-yr-old primigravida with VHLD at 35 weeks gestation was seen at the obstetric anesthesia clinic because she wished an epidural analgesia during labour. She had a history of headaches and dizziness. Further investigations showed an enlarged cerebellar hemangioblastoma with significant local mass effects. A combined Cesarean section delivery and posterior fossa craniotomy was performed at 37 weeks gestation. A general anesthetic with fentanyl, rocuronium, nitrous oxide, oxygen and isoflurane was given for Cesarean section delivery. After delivery, isoflurane was reduced and propofol infusion at 4–8 mg·kg−1·hr−1 was initiated. The patient had an uneventful operative course and recovery.

Conclusions: Patients with VHLD may have worsening of preexisting lesions or develop other lesions during pregnancy. Some asymptomatic lesions can increase the risk for anesthesia complications. These patients need comprehensive assessment before administration of anesthesia.

Résumé

Objectif: Décrire l’anesthésie utilisée chez une femme enceinte, atteinte d’angiomatose de von Hippel-Lindau (AVHL) et de masses intracrâniennes.

Éléments cliniques: Une primipare de 30 ans, atteinte d’AVHL, qui désirait une analgésie épidurale pendant le travail, a été évaluée à la clinique d’anesthésie obstétricale à 35 sem de grossesse. Elle présentait des antécédents de céphalées et d’étourdissements. Un examen plus poussé a montré un hémangioblastome cérébelleux étendu et des effets de mass elocaux significatifs. Un accouchement par césarienne combiné à une craniotomie de la fosse postérieure ont été réalisés à 37 sem de grossesse. Une uanesthésie générale avec du fentanyl, du rocuronium, un mélange de protoxyde d’azote et d’oxygène ainsi que de l’isoflurane a été administrée pour la césarienne. Après l’accouchement, on a réduit l’apport d’isoflurane et amorcé une perfusion de propofol à 4–8 mg·kg−1·h−1. L*rsopération et la récupération se sont déroulées sans incident.

Conclusion: Pendant la grossesse de patientes affectées par un AVHL, des lésions préexistantes peuvent s’aggraver ou d’autres lésions peuvent se développer. Certaines, asymptomatiques, peuvent augmenter les risques de complications anesthésiques. On doit procéder a une évaluation complète de ces patientes avant l’anesthésie.

Download to read the full article text

Copyright information

© Canadian Anesthesiologists 2001