, Volume 46, Issue 1, pp 66-70

Addition of opioids alters the density and spread of intrathecal local anesthetics? Anin vitro study

Abstract

Purpose

To determine whether the addition of opioids alters the density and spread of intrathecal local anestheticsin vitro.

Methods

In Part I, the densities of hyperbaric bupivacaine 0.75% (HB), hyperbaric lidocaine 5% (HL) and isobaric bupivacaine 0.5% (IB) with and without morphine (M), and fentanyl (F) were measured at 22°C. In Part II a model was constructed utilizing a column containing a solution similar in composition to cerebrospinal fluid (CSF) at 37°C. The various local anesthetic-opioid solutions, coloured with crystalline méthylène blue dye, were injected at 22°C into the column at a controlled rate through a spinal needle. The direction and extent of spread of the injectâtes were compared.

Results

The relative densities of the five solutions were: HB = HL > IB > M > F The addition of fentanyl to IB reduced the density of the final solution (P < 0.05). In the model, IB alone and IB with morphine showed mainly downward spread, with the addition of fentanyl to IB resulting in upward movement (P = 0.004). The hyperbaric local anesthetics moved downward with or without opioids.

Conclusion

The addition of fentanyl reduces the density of IBin vitro and alters its movement in simulated CSF. This may prove to be important in predicting the level of spinal block in clinical practice.

Résumé

Objectif

Déterminer si l’addition d’opioïdes a un effet sur la densité et l’étalement des anesthésiques locaux intrathécaux, utilisésin vitro.

Méthode

Dans la Partie I, les densités de la bupivacaïne hyperbare 0,75 % (BH), de la lidocaine hyperbare 5 % (LH) et de la bupivacaïne isobare 0,5 % (B1) accompagnées ou non de morphine (M) et de fentanyl (F) ont été mesurées à 22 °C. Dans la Partie II, on a construit un modèle qui utilise une colonne contenant une solution dont la composition est similaire à celle du liquide céphalorachidien (LCR) à 37 °C. Les différentes solutions d’opioïdes-anesthésiques locaux, colorées avec du bleu de méthylène cristallin, ont été injectées à 22 °C dans la colonne à un débit contrôlé et au moyen d’une aiguille rachidienne. La direction et l’étendue de l’infiltration des solutions injectées ont été comparées.

Résultats

Les densités relatives des cinq solutions ont été : BH = LH > Bl > M > F L’ajout de fentanyl à la B1 a réduit la densité de la solution finale (P < 0,05). Dans le modèle, la B1 employée seule et la Bl avec la morphine se sont étendues principalement vers le bas, mais la Bl avec du fentanyl s’est propagée vers le haut (P = 0,004). Les anesthésiques locaux hyperbares s’étendent vers le bas, qu’ils soient avec ou sans opioïdes.

Conclusion

Lajout de fentanyl réduit la densité de la Blin vitro et change son mouvement dans le LCR artificiel. Cette donnée peut se révéler importante pour prévoir le niveau de blocage rachidien en pratique clinique.