, Volume 32, Issue 4, pp 326-329

Factors affecting leak around tracheal tubes in children

Abstract

This study determined which variables affected endotracheal tube“leak”pressures in 80 surgical patients, two weeks to 11 years of age, intubated with uncuffed tracheal tubes. We defined “leak” pressure as the inspiratory pressure needed to cause an audible escape of gas around the endotracheal tube.“Leak”pressure was measured after varying either head position, tracheal tube depth within the trachea, fresh gas flow rate, or degree of neuromuscular block.“Leak”pressure increased progressively from 16.9 ± 1.3 cm H20 with complete patient paralysis to 30.6 ± 1.4 cm H20 following 100 per cent recovery of neuromuscular function. Turning the head from a neutral position to one side increased “leak”pressure from 14.7 ±1.7cm H20 to24.4 ±2.5cm H20. Varying tracheal tube depth or fresh gas flow rate produced no significant change in“leak”pressure. Thus, there may be marked variability in“leak”pressure, depending on head position and degree of neuromuscular blockade. Keeping the patient fully paralyzed with the head in a neutral position provides a reliable and consistent method for measuring“leak”pressures.

Résumé

Cette étude a déterminé les variables qui affectent les fuites autour des tubes endotrachéaux sans ballonnet chez 80 patients agés de deux semaines à 11 ans, se présentant pour chirurgie. On définit la pression de fuite comme étant la pression inspiratoire nécessaire afin de provoquer une fuite audible de gaz autour du tube endotrachéal. La pression de fuite a été mesurée après variation soit de la position de la tête, soit de la profondeur du tube endotrachéal d l’intérieur de la trachée, soit en variant le débit de gaz frais, ou le degré de blocage neuromusculaire. La pression de fuite augmenta progressivement de 16.9 ± 1.3 cm H20 avec un patient complètement paralysé d 30.6 ± 1.4 cm H20 après reprise à 100 pour cent de la fonction neuromusculoire. En tournant la tête d’un cäté ou d’un autre à partir de la position neutre, on a augmenté la pression de fuite de 14.7 ± 1.7cm H2O à24.4 ±2.5cm H2O. La variation de la profondeur du tube endotrachéal dans la trachée ou le flot de gaz frais na pas produit de changement significatif dans les pressions de fuite. Ainsi il peut exister une variabilité marquée dans la pression de fuite dépendamment de la position de la tête ainsi que du degré du blocage neuromusculaire. En gardant le patient complètement paralysé avec la tête en position neutre, on fournit une méthode fiable et constante pour mesure les pressions de fuite.