Reports of Investigation

Canadian Journal of Anaesthesia

, Volume 41, Issue 1, pp 23-25

Duration of decubitus position after epidural blood patch

  • R. MartinAffiliated withDepartment of Anaesthesia, University of Sherbrooke
  • , S. JourdainAffiliated withDepartment of Anaesthesia, University of Sherbrooke
  • , M. ClairouxAffiliated withDepartment of Anaesthesia, University of Sherbrooke
  • , J. P. TétraultAffiliated withDepartment of Anaesthesia, University of Sherbrooke

Abstract

Thirty patients presenting with post-dural puncture headache (PDPH) were prospectively studied to determine the influence of the duration of the decubitus position after epidural blood patch on the efficacy of treatment. All patients received 12 ml of autologous blood. They were randomly distributed into three groups of ten patients. Patients in Group 1 were maintained in a decubitus position for 30 min after the epidural injection of autologous blood in the epidural space. Patients in Group 2 were maintained for 60 min in decubitus and patients in Group 3 for 120 min. Post-dural puncture headache was evaluated using a visual analogue scale before the epidural blood patch, at the time of initially adopting a standing position after the blood patch, and 24 hr later. The severity of PDPH in the three groups was reduced at the time of initially adopting a standing position and after 24 hr, in comparison with pre-blood patch VAS (P < 0.001). Patients in Group 3 presented less severe PDPH than patients in Group 1 at the time of initially standing up and 24 hr later (P < 0.05). We conclude that epidural blood patch was effective in treating PDPH but that the maintenance of a decubitus position for at least one hour and preferably for two hours after the blood patch was more effective than maintenance for 30 min.

Key words

Anaesthetic Techniques: spinal Complications: headache

Résumé

Trente patients qui présentaient des céphalées après une perforation de la dure-mère ont été étudiés de façon prospective. L’influence de la durée du decubitus après l’injection de sang autologue dans l’espace épidural sur l’efficacité du traitement a été évaluée. Tous les patients ont reçu 12 ml de sang autologue dans l’espace epidural. Ils ont été répartis au hasard en trois groupes de dix patients chacun. Les patients du groupe 1 ont maintenu une position décubitus pendant 30 min après le traitement. Les patients du groupe 2 ont maintenu cette position pendant 60 min et ceux du groupe 3, 120 min. L’intensité de la céphalée était évaluée au moyen d’une échelle visuelle analogue avant le traitement, au moment du lever, et 24 heures après le traitement. Les patients des trois groupes ont vu leurs céphalées diminuer de façon significative au moment du lever ainsi que 24 heures après l’injection de sang autologue dans l’espace épidural (P < 0.001). Les patients du groupe 3 présentaient cependant des céphalées moins importantes que les patients du groupe 1 au lever (P < 0.05) et 24 heures plus tard (P < 0.05). Nous concluons que le maintien d’une position de décubitus pendant au moins une heure et préférablement deux heures après l’injection de sang autologue dans l’espace épidural donne de meilleurs résultats que le maintien de cette position pendant seulement 30 minutes.