Insectes Sociaux

, Volume 37, Issue 3, pp 200–211

Host trail following by the myrmecophilous beetleEdaphopaussus favieri (Fairmaire) (Carabidae Paussinae)

  • R. Cammaerts
  • C. Detrain
  • M. -C. Cammaerts
Article

DOI: 10.1007/BF02224048

Cite this article as:
Cammaerts, R., Detrain, C. & Cammaerts, M.-. Ins. Soc (1990) 37: 200. doi:10.1007/BF02224048

Summary

Laboratory experiments on circular artificial trails show that the beetleEdaphopaussus favieri follows the trail of its host ant,Pheidole pallidula. After having been isolated for a certain time, the beetle greatly improves its trail-following ability once it is again in contact with workers.

The optimal response ofE. favieri occurs for a concentration of 0.03 minor worker's poison glands per cm. Minor and major workers are respectively 10 and 4 times more sensitive. High trail pheromone concentrations, from 0.06 glands/cm onwards, repel the beetle, not the workers. This avoidance effect is also found with wholePh. pallidula's poison and mandibular glands, with volatiles from the Dufour's gland and with poison gland extracts presented in the form of a dot, in front of the beetle. The trail following ofE. favieri is host-specific.

The adaptive value of the trail-following characterisitcs ofE. favieri is discussed.

Suivi de la piste de l'hôte par le Coléoptère myrmécophileEdaphopaussus favieri (Fairmaire) (Carabidae Paussinae)

Resume

Des expériences sur une piste circulaire artificielle montrent que le coléoptèreEdaphopaussus favieri suit la piste de sa fourmi hôte,Pheidole pallidula. Si le coléoptère a été préalablement maintenu isolé, la mise en présence d'ouvrières améliore son suivi de la piste.

E. favieri réagit de façon optimale à une concentration de 0.03 glandes à poison d'ouvrière minor par cm. Les ouvrières minor et major sont respectivement 10 et 4 fois plus sensibles que le coléoptère à la phéromone de piste. Contrairement aux ouvrières, le coléoptère est repoussé par des concentrations égales ou supérieures à 0.06 glandes/cm. Cet effet répulsif s'observe aussi pour des glandes à poison et des glandes mandibulaires. entières, dePh. pallidula, ainsi quue pour les produits volatils de la glande de Dufour et certaines concentrations d'extraits de glandes à poison présentés ponctuellement en face du coléoptère.E. favieri suit uniquement la piste de son hôte.

La valeur adaptative des différentes caractéristiques du suivi de la piste parE. favieri est discutée.

Copyright information

© Masson 1990

Authors and Affiliations

  • R. Cammaerts
    • 1
  • C. Detrain
    • 1
  • M. -C. Cammaerts
    • 1
  1. 1.Laboratoire de Biologie Animale et CellulaireUnivrèsité Libre de BruxellesBruxellesBelgique