, Volume 5, Issue 1, pp 65-78

Ishango revisited: new age determinations and cultural interpretations

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

The lakeshore site of Ishango in Zaïre has been interpreted as an early locus of a generalized fishing adaptation or ‘aquatic civilization’ which spread rapidly across eastern and northern Africa during the wetter climatic conditions of the early to mid-Holocene. New evidence from Ishango implies that this adaptation may have developed in the late Pleistocene and that its technology subsequently diffused to other regions where it was associated with a range of lithic styles, varying economies, and occasional ceramics.

Résumé

Le gisement lacustre d'Ishango au Zaïre a été interprété comme l'ancien locus d'une adaptation généralisée à la pêche ou d'une ‘civilisation aquatique’ qui s'est étendue rapidement dans l'Afrique orientale et septentrionale au cours des conditions climatiques plus humides de la première moitié de l'Holocène. De nouveaux indices à Ishango impliquent que cette adaptation a pu se développer au cours du Pléistocène tardif, et que sa technologie s'est diffusée ultérieurement dans d'autres régions où elle était associée à toute une série de styles lithiques, à des économies variées, et de temps en temps à des céramiques.