, Volume 8, Issue 2, pp 103-105

Lack of prognostic value of immunoreactivity for p62 oncoprotein in colorectal carcinoma

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

Immunohistochemical staining for c-myc p62 oncoprotein (p62) was performed in 59 colorectal carcinomas using mouse monoclonal antibody against human c-myc protein (MYC1-6E10). The immunoreactivity for p62 was intense in 22 (37.3%), and weak in 37 (62.7%) of the tumors. Advanced disease and nodal metastasis were more frequently seen in tumors showing intense staining but the difference did not reach statistical significance. Sixteeen patients have died of the disease but overall survival rates did not differ between patients with tumours showing intense staining and those with tumors showing weakly staining. In 50 patients undergoing grossly curative resection, local or distant metastasis developed in 15 patients. Immunoreactivity for p62 had no effect on the rate of recurrence or disease free survival rates in these 50 patients undergoing grossly curative resection. The present study revealed that the immunoreactivity for p62 had no prognostic value in colorectal carcinoma.

Résumé

La coloration immuno-histochimique avec la C-MYC p62 oncoprotéine (p62) a été réalisée dans 59 cas de cancer colo-rectal utilisant un anticorps monoclonal de souris contre la protéine humaine C-MYC (MYC1-6E10). L'immunoréactivité pour p62 était intense dans 22 cas (37,3%) et faible chez 37 (62,7%) de ces tumeurs. Une lésion évoluée et des métastases ganglionnaires étaient trouvées plus frequemment dans le groupe des tumeurs montrant une coloration intense mais la différence n'était pas significative. 16 patients sont morts de la maladie, mais les taux de survie totale ne différaient pas entre les patients avec des tumeurs de coloration intense et ceux avec des tumeurs montrant une faible coloration. Chez 50 patients ayant subi une résection grossièrement curative, des métastases locales ou à distance sont survenues chez 15 d'entre eux. L'immunoréactivité pour p62 n'avait pas d'effet sur les taux de récidive ou le pourcentage de survie sans récidive chez ces 50 patients ayant subi une résection grossièrement curative. La présente étude montre que l'immunoréactivité pour p62 n'a pas de valeur pronostique dans le cancer colo-rectal.